L'Atelier de Titèi

BIOGRAPHIE :

Sylvie Berne Rhame

J’ai été contaminée par le virus de l’encadrement en 2000 par des amies lorsque je vivais en Hongrie.

Un hasard de la vie... J’étais tellement mordue que j’ai repris le chemin de l’école pour obtenir le CAP d’encadreur avec la vague idée que je pourrais peut-être en faire un métier.

En Juillet 2005, de retour dans ma Provence natale après 8 ans d’expatriation, j’ai créé mon entreprise afin de travailler dans ce domaine tout en m’occupant de mes 3 enfants encore bien jeunes.

L’Atelier est né à Maubec dans le Vaucluse au milieu des vignes avec pour horizon le Luberon au sud et le Mont Ventoux au nord. Pendant 8 ans les cours se sont déroulés dans ce cadre bucolique dans une ambiance détendue et très agréable. Beaucoup de confidences de rires et de gâteaux ont été partagés mais aussi beaucoup de travail. Plus de 1800 cadres ont été réalisés par 80 élèves.

L'Atelier de Titèi L'Atelier de Titèi L'Atelier de Titèi L'Atelier de Titèi L'Atelier de Titèi

2013 : Il semblerait que je sois une Provençale un peu volage car l’atelier à déménagé pour un retour sur la terre où ma passion de l’encadrement est née à Budapest en Hongrie.

Une nouvelle aventure commence...

L’origine du nom :

« Titèi » (se prononce titeil) signifie « poupée » en provençal. Absolument aucun rapport avec l’activité de l’atelier ! Le choix de ce nom m’a valu beaucoup de questions alors je suppose que je vous dois aussi quelques explications que voici : C’était le nom donné par mon grand-père à la poupée avec qui j’ai partagé mes joies et mes secrets d’enfance. C’est le surnom affectueux que l’on donnait aux petites filles en Provence. Ce sont mes racines, mes origines, le soleil du sud, le son des cigales et l’odeur des garigues... C’est un hommage à cette terre chère à mon cœur. Parce que je suis une titèi Provençale !

Formation suivie :

Un cours à l'Atelier de TitèiJ’ai suivi un stage intensif de 8 mois à Paris. J’ai bénéficié d’une très bonne formation dispensée par Nicole Marinier, créatrice de l’Atelier de la Belette, encadreuse reconnue dans le métier, et auteur de deux ouvrages sur l’encadrement. Elle a exacerbé mes qualités artistiques, ma persévérance, ma détermination. Une bonne dose de courage ainsi qu’un bon soutien familial et l’aide de mes amies ont eu raison des autres difficultés.